Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2018

LE MASSACRE DES ITALIENS A AIGUES-MORTES

LE MASSACRE DES ITALIENS A AIGUES-MORTES


En 1893, Aigues-Mortes connaît un des plus grands massacres de l’émigration italienne. Comme chaque année, un nombre considérable d’ouvriers arrivent des Cévennes et d’Ardèche pour faire la saison du sel. Nombreux sont les repris de justice et vagabonds qui se rendent à Aigues-Mortes, plus pour se livrer à des vols et à des mauvais coups que pour y trouver de l’embauche. Des ouvriers italiens arrivent également, la plupart du Piémont, de Ligurie et de Toscane.Sur 3000 ouvriers, environs 1000 sont italiens. Le travail est pénible, battage du sel et levage du sel et le salaire peu élevé. Les italiens se pliant plus facilement à ces conditions que les autres ouvriers, rivalité, haine et exaspération finissent par dégénérer le 16 août 1893 Une atmosphère tendue s’installe sur les chantiers, plusieurs querelles éclatent, un italien est accusé de laver son pantalon dans de l’eau potable, et lors d’une querelle les ouvriers italiens munis de pelles et bâtons blessent légèrement 4 français. Le calme rétabli, les ouvriers français vont à Aigues-Mortes demander du renfort et répandre la nouvelle que 3 français ont été tués. Une véritable chasse à l’italien se déchaîne dans les rues. Une cinquantaine d’ouvriers italiens se réfugient dans une boulangerie, d’autres dans la caserne, mais l’ordre n’étant assuré que par deux gendarmes et vingt douaniers, ils télégraphient une demande de renforts à Nîmes. Ces derniers arrivant le soir ne sont pas assez nombreux pour maîtriser la révolte des ouvriers français. La seule solution du Procureur de la République est de les rapatrier par le train. Mais une foule accrue et armée bloque la gare et seulement 23 italiens peuvent y échapper. Cette même foule le lendemain matin marche sur les salins de Peccais où 350 italiens protégés par des gendarmes tentent de joindre la gare pour être expulsés. Mais une autre bande armée de fusils les rejoignent et se jette sur les italiens dont nombreux sont tués. Ceux qui essaient de s’échapper sont poursuivis et achevés à coups de bâton. Les gendarmes dépassés tentent de protéger les 50 italiens restant mais arrivés en ville ils sont encerclés par 600 hommes déchaînés. Le Préfet et le Procureur essaient de les faire réfugier chez un particulier qui refuse d’ouvrir ses grilles et pour mettre fin à cet horrible massacre, ils les font replier dans la Tour de Constance où les 40 italiens restent saufs. Tout l’après-midi une chasse à l’italien est lancée et les retrouvés sont supprimés. Le soir un détachement d’artilleurs arrivent à Aigues-Mortes pour délivrer les derniers italiens réfugiés dans la boulangerie et la Tour et les acheminer vers la gare.Le lendemain, le Maire affiche une étrange proclamation excusant les auteurs du massacre, mais suite aux réactions de la presse internationale, il est contraint par le gouvernement de démissionner. Les chiffres officiels révèlent 10 morts :  Torchio Secondo,24 ans de Tigliole (Asti) Calori  Bartolomeo, 26 ans (Turin),Merlo Giuseppe,29 ans Centallo (Cuneo),Zanetti Paolo,29 ans Nese (Bergame),Caffaro Vittorio,29ans  Pinerolo(Turin),Bonetto Giovanni 31 ans Frassino(Cuneo), Rolando Lorenzo, 31 ans Altare (Savone), Caponi Amaddio 35 ans ,San Miniato (Pise), Tasso Carlo, 58 ans Cerrina Monferrato (Alessandria), Inconnu (cadavre non identifié).Tous victimes innocentes de la violence xénophobe.et 50 blessés.  Le 17 Août 2018 à 10h sur la place St. Louis d’Aigues -Mortes. aura lieu un hommage aux victimes à l’occasion du 125 -ème   anniversaire de ces faits .Une plaque commémorative  leur sera dédié.

Notre Association Label'Italia avait organisé "une rencontre d'auteur" avec l'écrivain Enzo Barnaba autour de son oeuvre "Mort aux Italiens" 1893 , le massacre  d'Aigues Mortes  lequel apporte un éclairage sur le massacre de ces travailleurs de la Compagnie des Salins du midi, rappelant l'heure où les victimes de haine raciste c'étaient eux , les Italiens.

Notre président lors de la présentation de cette belle conférence le 20 Janvier 2018 avait dit  "Dans une société  devenue égoïste, où la cohésion sociale a disparu ce livre  apporte  une vraie bouffée d'oxygène.  L'abel'Italia   sera présente avec une délégation de 23 adhérents qui feront le déplacement à Aigues Mortes. 

*Le rappel à la mémoire de chacun de cet épisode tragique pourra permettre d'éviter qu'aujourd'hui et demain ne se répètent de nouvelles chasses à l'homme.

Infos pour la délégation Label'Italia pour le départ :

R.D.V le Vendredi 17 Août à 7h30 au Siège de l'Association  au 

52 Les Roches Blanches 

13170 Les Pennes Mirabeau 

 

 

Écrire un commentaire